Balade en Rennes – Lania

Il était prévu « rendez vous devant Truffaut à 11h30 » des échanges virtuels depuis 8 ans et enfin une vraie rencontre!
Nous nous sommes reconnues au premier regard et nous voilà parties comme si nous nous connaissions depuis toujours pour une balade en Rennes.
D’abord un parc dont les arbres cherchent l’eau puis un voyage en bus jusqu’à une sorte de soucoupe volante à facettes dans lesquelles se reflète la ville de Rennes.
Cet étrange engin met les nuages en cage ou derrière des barreaux…
Nous entamons alors une errance dans les rues rennaises…
Nous croisons deux plumeaux sur un balcon, un trottoir paré de dentelles,
IMG_2059
et l’ombre d’un Parthe perdu en notre siècle…
IMG_2064
Le ciel est peuplé de grues en mouvement, l’une d’elle tente d’approcher un manoir, une autre capture un nuage..
Les lignes électriques zèbrent le paysage tandis qu’une cheminée accouche d’un tube doré perché au sommet d’une fusée prête au départ.
Les ombres jouent tantôt avec les grilles , tantôt à un décor de la Riviera.
Une maison en ruine joue au château de la belle au bois dormant entouré de lianes tricotées dans les grilles.
Tandis qu’une vigne vierge fait l’équilibriste sur un câble, la rivière imite la roue d’un paon .
IMG_2091
Et là nous observons avec étonnement l’apparition d’un radis géant.
Nous déambulons ensuite sur un grand boulevard, des crayons soutiennent des mantilles et seuls les dalmatiens sont conviés dans cet espace surveillé par un pantalon ceinturé…
Les réverbères s’alignent à notre passage vers les écluses et nos ombres entament un dialogue.
Les murs et les rues sont décorées de mousse ou de vagues.
Un oiseau étrange nous surveille et les fenêtres tordues se renvoient leurs images. Notre périple nous même à la minuscule galerie et à la librairie accolée, thé et bavardages jusqu’à l’heure du départ.
Bien jolie journée avec Lania!

Commentaire sur “Balade en Rennes – Lania”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :